Découvrez Prague en français tous les jours de 9h à 20h30

M

Suivez-nous

Contact

contact@bonjourprague.com

Pod Kavalirkou 1300/5, 150 00 Prague

Témoignages

  •   corentin sait nous captiver en partageant l'histoire, la culture et anecdotes de pragues.
    nous le recommandons vivement.

    thumb Philippe
    10/15/2021
  •   Grâce à Corentin, nous avons découvert Prague sous un autre angle que ce qui est mentionné dans les guides. Nous n’avons pas vu le temps passer et avons appris plein... Lire plus

    thumb Sandrine
    8/10/2021
  •   Très bonne activité.
    Corentin nous a fait découvrir la ville de Prague autrement tout en nous donnant des indications quant à la vie politique et l’histoire du pays et... Lire plus

    thumb Axel
    8/09/2020
  •   Je recommande chaudement cette visite accompagné de Corentin.

    thumb Yves
    7/06/2020
  •   Excellente visite avec Corentin, qui a su nous transmettre sa passion pour la ville et son histoire de façon très intéressante et participative. De plus, il a toujours le mot... Lire plus

    thumb Louise
    2/28/2020
  •   Super pour connaître des lieux qui change des lieux touristiques

    thumb Jerome
    2/28/2020
  •   Corentin est un guide super qui connais vraiment bien Prague, il a l'écoute et à su répondre à toute nos question. Il nous a donner toutes les bonnes adresse pour... Lire plus

    thumb Stephane
    2/21/2020
  •   Corentin nous a permis de connaître Prague sous un angle différent.. son parcours touristique est très intéressant... je recommande cette activité enrichissante

    thumb François
    2/21/2020
  •   Je recommande, approche de la culture par un français établi depuis plusieurs années à Prague. Décalée, approche artistique et échanges intéressants.

    thumb Catherine
    2/19/2020
  •   Notre visite avec Corentin était très agréable, sans aucun doute nous avons à faire à un passionné de Prague et son histoire. Nous avons apprécier de faire une visite avec... Lire plus

    thumb Lucie
    2/16/2020

Que faire à Prague ? Découvrez les endroits incontournables à visiter

Que faire à Prague ? Quelles sont les endroits à ne pas manquer ? Voici des questions bien difficiles tant tout pourrait être qualifié d’immanquable à Prague. Véritable musée à ciel ouvert, ville à l’histoire millénaire au carrefour de l’Europe, elle est une de ces villes fascinantes figée dans le temps avec sa juste dose de modernité, le tout donnant une ville incomparable.  On la surnomme la ville aux cents clochers, la ville dorée et la mère des villes mais aucun de ces surnoms ne retransmet réellement ce qu’elle dégage. En visitant les incontournables de Prague listés ci-dessous, vous serez à coup sûr subjugué, enchanté de votre séjour !

Le pont Charles

Que faire à Prague ? Le pont Charles évidemment ! Il est à Prague, ceux que la Tour Eiffel ou le Colisée est à Paris ou à Rome. Le traverser est la chose incontournable lorsqu’on se demande que faire à Prague.

Conseils sur la traversée

Privilégiez la traversée le matin de bonne heure aux alentours de 8h ou après 22h pour profiter du pont Charles paisiblement. C’est l’endroit qui concentre le plus de touristes mais l’histoire que dégage ce lieu, son architecture baroque et sa vue sur le château de Prague sont saisissantes. Un vrai décor de carte postale sous vos yeux, photogénique à souhait. A mes yeux, le plus beau pont d’Europe. Sur de belles journées estivales, vous pourrez vous arrêter écouter de très bons musiciens jouant des morceaux connus de tous.

Quelques chiffres

Vieux de plus de VII siècles, il a été créé en 1357 à la demande de l’empereur Charles IV pour remplacer le pont Judith qui était au même endroit. Long de 516m, il s’agit d’une vraie prouesse architecturale pour l’époque. Jusqu’en 1741, il était l’unique pont pour franchir la Vltava qui sépare la capitale en deux. C’était donc déjà au XVIIIème siècle, un important carrefour de passage. Le pont compte 30 statues de saint réparties également de chaque côté du pont. Traverser le pont Charles est entièrement gratuit mais vous avez la possibilité de visiter les 3 tours qu’il compte. Vous aurez une très belle vue sur le pont Charles, d’autant plus qu’elles sont très peu plébiscitées par les touristes. Vous pourriez même être seul au sommet des tours ! Prenez le temps de le traverser, il mérite tous les superlatifs reçus !

Que faire à Prague ? Le pont Charles, symbole de Prague

L’horloge astronomique

L'horloge astronomique de Prague sur la place de la vieille ville

L’horloge astronomique de Prague est un autre symbole du rayonnement de Prague au moyen-âge et de son savoir-faire, il s’agit d’une vraie prouesse technique et artistique. Un endroit vraiment incontournable lorsqu’on se demande que faire à Prague.

Entre 9h et 23h chaque jour, une marée humaine se rend sur place pour assister à son mini-spectacle. Grâce à un ingénieux mécanisme, les 12 apôtres de Jésus défilent fièrement et les allégories, de part et d’autre de l’horloge, secouent les objets qu’ils tiennent. N’hésitez pas à la visiter, voici ce que vous y verrez sur place.

Un peu d’histoire

Imaginez donc qu’elle date de 1410. Elle a ensuite été remaniée telle qu’elle est en 1490 par le maître horloger Jan Hus, elle est donc âgée de plus de 600 ans. Le cadran du bas, lui, date de 1886 et a été réalisé par Josef Mánes, un peintre tchèque de l’époque. Néanmoins, l’original a été déplacé au Musée de la ville de Prague qui est très intéressant.

Son mécanisme

Elle se divise en 2 parties: le cadran du haut et le cadran du bas.

Le cadran du haut permet d’indiquer l’heure, ainsi que la position de la lune et du soleil. L’astrolabe est l’outil astronomique qui est la base de l’horloge astronomique et qui permet une telle technicité dans cet ouvrage.

Le cadran du bas qui indique les 12 signes astrologiques, les 12 mois de l’année au travers de scènes de la vie paysanne ainsi que le saint du jour.

Quelques faits

  • La légende de Jan Hus, l’horloger fondateur entoure cette horloge selon Alois Jirásek. On lui aurait crevé les yeux pour s’assurer le monopole d’une telle beauté technique. 
  • C’est la quatrième plus vieille horloge astronomique dans le monde et la plus vieille encore en activité
  • Elle a été détruite, brûlée par les allemands en 1945 lors de la libération de Prague par l’URSS et reconstruite à l’identique en 1948.
  • Il existe une réplique exacte de l’horloge astronomique de Prague, elle se trouve à Séoul en Corée du Sud. 
  • La République Tchèque compte 7 autres horloges astronomiques, très saisissantes de beauté également.

La place de la Vieille Ville

La Place de la Vieille-Ville est située au coeur du centre historique, pratiquement toutes les rues vous feront converger vers ce point où s’offriront à vous l’horloge astronomique, l’ancien Hôtel de Ville, l’Église Notre Dame du Tyn, la Galerie Nationale, le quartier juif et l’église Saint Nicolas.
Sur cette place, vous trouverez un excellent restaurant tchèque : Mincovna.

Une place époustouflante

La Place de la Vieille-Ville est un enchevêtrement de styles architecturaux variés : Renaissance, baroque et classique dont le tout lui donne une singularité incroyable. On se penserait alors dans un conte de fées ou alors 300 auparavant. Au Moyen-Age, c’est ici que se trouvait la place du marché principal qui en faisait le poumon économique de la ville, le centre politique avec l’Hôtel de Ville et le symbole de la défiance religieuse avec l’église hussite de l’Église Notre Dame du Tyn. Sur la place trône également une énorme statue de Jan Hus, réformateur de l’église tchèque et brûlé vivant pour cela en 1415.

Des édifices colorés et riches en légendes

3 édifices devraient attirer votre attention : 

  • Le palais Kinski, rococo à souhait, construit entre 1755 et 1765 qui abrite désormais la Galerie Nationale de Prague. Franz Kafka allait à l’école primaire installée dans ce palace. C’est également de ce balcon qu’a été annoncée la prise de Prague par les communistes en 1948 par Klement Gottwald.
  • La Maison à la Minute ou aussi appelée Maison renaissance. Elle se trouve sur la gauche de l’horloge astronomique. On peut y distinguer des fresques noires de la Renaissance et de scènes bibliques. Franz Kafka vécut dans cette maison avec ses parents de 1889 à 1896. Son nom lui vient d’une pharmacie qui vendait du tabac qu’on appelait pharmacie à la minute.
  • La maison Štorch qui est ornée de belles fresques et de peintures dont notamment une très grande dédié à Venceslas Ier, saint patron du pays.

Pour aborder l’histoire sous un angle différent, je vous conseille ce tour sur les légendes de Prague. On en compte plus d’une dizaine rien que sur la Place de la Vieille-Ville.

La place de la vieille ville de Prague si on se demande que faire à Prague
Que faire à Prague ? La place de la vieille ville

Le quartier juif

Que faire à Prague ? le cimetiere juif de Prague
La synagogue espagnole, plus belle synagogue du quartier juif de Prague

Que faire à Prague ? Son quartier juif ! Il porte le nom de Josefov et aurait vu les juifs s’y installer au XIIIème siècle. Les premiers juifs seraient arrivés vers le Xème siècle, installés dans un premier temps dans le quartier de Vysehrad, ils ont été priés de se déplacer dans le quartier de Hradcany avant de finalement atterrir non-loin de la Place de la Vieille-Ville.

Une histoire mouvementée

En 1292, le roi de l’époque proclama l’autonomie administrative du ghetto juif. De nombreux pogroms ont frappé la population juive, celui de 1389, est le plus sanglant. 3000 juifs furent tués durant Pâques. Ce n’est que vers la fin du XVI siècle que le quartier va prendre son envol grâce à Mordecai Maisel qui grâce à sa fortune et à sa double casquette (maire du quartier et ministre des Finances du roi). C’est à la même époque que la légende du Golem va voir le jour.

Josefov au XIXème siècle

Le quartier a été rebaptisé Josefov (Joseph en français) en 1850 pour remercier l’Empereur qui leur a accordé un édit de tolérance en 1781. De nos jours, ils ne subsistent plus grand chose de ce quartier qui, entre 1893 et 1913, a été reconfiguré pour en faire un quartier de type haussmannien, à la parisienne. Seuls perdurent les synagogues, le cimetière juif et la mairie du quartier. Preuve en est, la rue qui permet d’y accéder depuis la Place de la Vieille-Ville s’appelle la rue de Paris. La rue la plus chère de République Tchèque où se concentrent les magasins de luxe.

Attention, le samedi est jour de Shabbat. Le cimetière et les synagogues seront fermés !

Le château de Prague

L’ensemble de bâtiments du Château de Prague est immense, le Guinness le classe d’ailleurs comme étant le plus grand château ancien du monde (fondé au IXe siècle).  Il s’étend sur plus de 70.000m² où on y trouve d’anciens palais, de beaux jardins et des lieux de culte. De nos jours, il abrite la résidence des présidents de la République Tchèque et les joyaux de la couronne.

Prenez le temps d’apprécier le château de Prague, son complexe renferme de sublimes bâtiments qu’il faut découvrir absolument.

Un ensemble d’édifices incroyables

De prime abord, ce complexe est gigantesque et l’on aurait peur de s’y perdre. Une fois une carte en main, on comprend que l’enceinte du Château de Prague compte 10 lieux accessibles suivant 3 circuits différents (A,B ou C)

    1. L’Ancien Palais Royal : datant du IXe siècle, il était entièrement en bois à l’origine,
    2. Exposition sur l’histoire du Château de Prague,
    3. Basilique Saint Georges : Deuxième plus vieille église de Prague, elle a été fondée en 920. Ses deux clochers blancs culminent à 41m (Adam) et 40m (Eve),
    4. Exposition « Trésor de la Cathédrale St Guy »,
    5. La Ruelle d’Or : petite rue féérique au caractère médiéval habitée jusqu’à la seconde guerre mondiale. Dans cette rue-là auraient habités les alchimistes du roi chargés de changer les métaux en or, d’où son nom,
    6. Galerie du Château : Créée vers la fin du XVIe siècle, elle est à ce jour la plus vieille galerie de République Tchèque,
    7. Tour Poudrière Mihulka : datant de la fin du XVe siècle n’a jamais été utilisé proprement, elle fut successivement un atelier d’alchimie, un entrepôt, des oubliettes puis des appartements,
    8. Cathédrale St Guy : voir ci-dessous,
    9. Palais de Rosenberg : Palais de style Renaissance construit par la famille Rosenberg au milieu du XVIe siècle, il devint XVIIIe siècle un institut pour jeune filles de l’aristocratie,
    10. La Tour Sud de la Cathédrale St Guy : voir ci-dessous.

Le complexe du Château comprend également :

  • 4 cours : cérémonie de la relève de la garde à midi tous les jours dans la cour 1,
  • Le Palais Lobkowicz : seul bâtiment privé du château, il appartient à la famille des Lobkowicz. Magnifique exemple d’architecture baroque à Prague, on peut y admirer la collection privée de la famille. La visite n’est pas incluse dans les circuits du château et les tickets s’achètent indépendamment. Des concerts de musique classique s’y tiennent tous les jours,
  • La Salle de Balle (Míčovna) du Château de Prague : construit en 1567 où jeux de balle étaient joués autrefois,
  • L’Orangerie : la construction fut demandée par la femme de Vaclav Havel. Le design est moderne, ce tube d’acier de 99m soutenue par sa structure d’acier vient joliment contrastée,
  • Le Palais Royal d’Été : construit au XVIe siècle par les Habsbourgs, il est aujourd’hui utilisé pour des expositions.

Plusieurs itinéraires pour y accéder

Il y a pleins de façon d’accéder au château de Prague, tâchons de les présenter rapidement pour vous aider à faire un choix :

      • En tram : Il faudra descendre à l’arrêt Pražský hrad (+/- 5min pour accéder au château) ou à l’arrêt Pohořelec (+/- 10min) qui permettra de passer devant des boutiques sympathiques,
      • A pied : Il faudra partir de l’arrêt de tram Malostranska et emprunter les marches pour accéder au château.  Pour une alternative offrant un magnifique point de vue, empruntez la rue Na Opisy (une dizaine de mètre après les marches) pour un itinéraire alternatif et au bord de vignobles millénaires. 
Le château de Prague, plus grand château au monde
Que faire à Prague ? L'intérieur du château de Prague
Le jugement dernier sur la cathédrale saint guy du château de Prague

La cathédrale Saint Guy

Que faire à Prague ? La cathédrale Saint Guy dans l'enceinte du château de Prague

La cathédrale Saint Guy qui surplombe fièrement Prague et semble majestueuse depuis le pont Charles se trouve à l’intérieur du château de Prague. Son nom exact est Cathédrale Saint-Guy, Saint-Venceslas et Saint-Adalbert. Elle est accessible en visite virtuelle ici. Elle ne se visite pas indépendamment, le ticket comprend 2 circuits différents.  

Elle est essentiellement gothique avec une pointe de baroque. Elle est le plus grand édifice religieux de toute la République Tchèque, sa construction s’est étendue sur six siècles entre 1344 et 1929. C’est d’ailleurs l’architecte français Matthieu d’Arras qui en était l’architecte à sa création, puis Peter Parler à sa mort. On raconte que le français se serait inspiré de la cathédrale de Narbonne.

Vue de l’extérieur

Ses dimensions sont tout simplement surprenantes, la tour ouest qui mixe art gothique à sa base et baroque à son sommet culmine à 96m. Les 2 tours sont hautes de 82m tandis que la rose qui se trouve entre elles, à un diamètre supérieur à 10m. La cloche Sigismond datant de 1549 est pesant près de 18 tonnes se trouve dans la tour sud, elle est la plus importante de Prague.

Des illustres Tchèques y reposent

C’est ici que reposent notamment :

  • Saint Venceslas, Saint Patron du pays,
  • Charles IV, roi et Empereur qui a fait rayonner Prague de son vivant en créant notamment le pont Charles et l’Université Charles, la plus vieille université d’Europe centrale encore en activité, la Nouvelle Ville de Prague, le château de Karlstein et l’Église Notre-Dame-des-Neiges de Prague,
  • Venceslas IV, fils de Charles IV,
  • Saint Jean Népomucène, assassiné sur le pont Charles sur ordre de Venceslas IV,
  • Rodolphe II, qui fait de Prague la résidence impériale en 1583.

Le Klementinum

Le Klementinum de Prague est le second plus grand bâtiment de Prague en terme de superficie, juste derrière le château de Prague. Il se situe en face du Nouvel Hôtel de Ville de Prague. Il s’agit d’un ensemble de bâtiments construits entre le milieu du XVIe siècle et le milieu du XVIIIe siècle pour les frères jésuites. Avant de devenir cet immense ensemble, il y avait au même endroit un couvent dominicain datant de 1227 qui est ensuite devenu un collège jésuite en 1556.

La bibliothèque, une des plus belles du monde

La bibliothèque du Klementinum laisse n’importe qui bouche bée tant elle est saisissante de beauté. Son atmosphère sombre pour conserver les vieux livres (+ de 20.000) et l’odeur qui s’en dégage lui confère un cachet historique remarquable. Elle abrite la bibliothèque nationale tchèque depuis 1781 qui est restée intacte depuis cette date. On y trouve une collection de globes astronomiques et géographiques réalisée par des jésuites. Une fresque au plafond avec des allégories de l’éducation, des saints Jésuites, des patrons de l’université et des personnes éminentes de cet Ordre. A la fin de la salle trône un tableau de l’Empereur Joseph II qui a acheminé une partie des livres dans la bibliothèque.

Le reste du Klementinum

On trouve également dans le Klementinum, une tour astronomique de 68m servant d’observatoire de 1751 jusqu’à la seconde guerre mondiale. La même année, des relevés météorologiques ont commencé à être faits. C’est encore le cas aujourd’hui, ce qui en fait une des plus vieilles stations météorologiques en activité.

La Chapelle des Miroirs est une autre merveille baroque de cet ensemble de bâtiments, il est possible d’assister à des concerts de musique classique. Son plafond arrondi orné de fresques et sa décoration faite de marbre et d’or sont sidérantes de beauté.

Le Klementinum est un incontournable lorsqu’on se demande que faire à Prague ! Il se découvre uniquement en visite guidée de 50min à un prix raisonnable.

Le Klementinum, plus belle bibliothèque de Prague
La vue depuis le sommet de la tour astronomique du Klementinum à Prague, une activité si l'on se demande que faire à Prague

Le mur John Lennon

Que faire à Prague ? Le mur John Lennon
Le mur john lennon, symbole artistique du besoin de la liberté d'expression dans les années 80 à Prague
Que faire à Prague ? Le mur John Lennon avant les rénovations de 2019

uLe mur John Lennon, long d’une vingtaine de mètres, a focalisé toute l’attention du régime communiste dans les années 80. Depuis les années 1990, c’est l’attention des touristes qu’il capte : définitevement un incontournable lorsqu’on se demande que faire à Prague !

Le mur appartient au couvent de l’Ordre de Malte et se situe juste à côté de l’Église Notre-Dame-sous-la-Chaîne dans le quartier de Mala Strana. En face vous pourrez admirer le Palais Buquoy, bâtiment de l’ambassade de France à Prague

Ce mur, rempli de graffitis et de fresques, est un lieu très touristique mais quelle est son histoire ?

Pourquoi John Lennon ?

Bien qu’il n’ait jamais mis le pied à Prague de son existence, John Lennon membre fondateur des Beatles, était un symbole pour les étudiants et dissidents politiques Praguois. La raison est simple, durant toute son existence John Lennon a pris ouvertement position en faveur de la paix et contre des gouvernements. Il était un symbole de défiance politique et d’engagement. Un idéal que la jeunesse et l’opposition politique rêvait d’embrasser aussi.

Le 9 décembre 1980, le lendemain de son assassinat à Manhattan, est apparu son visage sur le mur, en son hommage. C’est alors que 9 années de défiance commencèrent …

D’exutoire à site touristique

Muselé par le régime communiste tchèque sous la houlette de Moscou, les prises de positions publiques à l’encontre du gouvernement étaient rares et risquées. Le mur a donc ainsi servi d’exutoire aux étudiants et opposants politiques tchèques. C’était ici que, bombes de spray en mains, ils pouvaient utiliser leur liberté d’expression et afficher publiquement leurs revendications et mécontentements. Du 9 décembre 1989 au 17 novembre 1989, ce fut le jeu du chat et de la souris. Le gouvernement tentait par tous les moyens de cacher les revendications en repeignant le mur en blanc tandis que les opposants prenaient un malin plaisir à utiliser ce mur pour leur juste cause.

La Révolution de Velours a apaisé les tensions politiques et permis l’ouverture du pays aux touristes. Néanmoins, au fur et à mesure que les années passèrent, le tourisme de masse a changé l’histoire du mur. Jusqu’à fin 2019, il était devenu une bouillie artistique. Les visages de John Lennon et Vaclav Havel finissaient recouverts par des inscriptions saugrenues. Les arbres, les murs voisins et les poubelles aux alentours étaient tagués …

L’Ordre de Malte tapa du poing sur la table et déposa plainte pour vandalisme. La justice a statué en leur faveur. Depuis, le mur est surveillé par des caméras, interdit aux sprays et une petite portion est dédiée au grand public. Seuls des artistes locaux et internationaux peuvent s’y exprimer désormais.

Les fans des Beatles pourront aller prendre un verre juste à côté du mur au John Lennon Pub.

La tour Petřín

Pas forcément la chose la plus évidente quand on se demande que faire à Prague, La Tour de Petřín date de 1891. Elle est aussi appelée Tour Eiffel tchèque par abus de langage. Il s’agit d’une copie de la Tour Eiffel inaugurée à l’Exposition Universelle de Paris en 1889. Elle est implantée sur la colline de Petřín. Pour y monter, il faudra faire une petite ascension de 20 à 30 minutes gratifiée de jolis panoramas sur Prague au fur et à mesure de votre montée. Sinon, vous pouvez emprunter le funiculaire de la colline qui part toutes les 10 minutes environ et ensuite redescendre à pied. Le funiculaire est long de 510m et monte à plus de 130m. 

La petite sœur de la Tour Eiffel

Effectivement, elle lui ressemble. La Tour de Petřín est haute de 63,5m, elle est donc à l’échelle 1/5ème si on devait la comparer à sa grande soeur parisienne. La délégation tchèque de l’exposition universelle tchèque serait tombée amoureux de la Tour Eiffel parisienne. A son retour, elle aurait poussée pour en construire une réplique. Chose faite, deux ans plus tard en 1891. 

Elle se compose “uniquement” de 299 marches avec un escalier à double hélice pour monter et descendre sans se croiser. Sa particularité est qu’elle a une fondation octogonale, à l’inverse des quatre colonnes d’acier massives du joyau parisien.

Une très belle vue sur tout Prague et la Bohême

La vue d’en haut est saisissante, on peut y voir tout Prague. Les monuments principaux de Prague sont tous visibles depuis l’observatoire de la Tour. Vous pouvez même relever un challenge amusant : celui de trouver tous les sites de la liste ici et même certains coins secrets de Prague.

Par temps clair, c’est même toute la région de Bohême. On peut apercevoir le mont Říp à 50 km de Prague et même Krkonoše (le mont des Géants), la frontière naturelle polono-tchèque.

La Tour Petrin de Prague, réplique de la Tour Eiffel

La maison dansante

Que faire à Prague ? La maison dansante

La maison dansante haute de 7 étages est un bel exemple d’architecture déconstructiviste dont la construction s’est achevée en 1996. Son vrai nom est Fred & Ginger (en hommage aux danseurs Fred Astaire et Ginger Rogers) mais est devenue la maison dansante par abus de langage. 

Pourquoi a-t-elle été créée ?

Elle a été construite par l’architecte tchéquo-croate Vlado Milunić et de l’architecte américano-canadien Frank Gehry. La signification contemporaine veut que les 2 tours représentent les pas de danse du célèbre couple de danseurs : Fred représente la tour de pierre tandis que sa partenaire Ginger représente la tour de verre. 

A l’origine ce bâtiment a été créé pour refléter le contexte sociétal de la République Tchèque après la Révolution de Velours, c’est à dire une partie du peuple dynamique (la tour de verre chaloupée) et une partie statique, conservatrice (la tour de pierre droite).

Qu’est ce qu’il y a à l’intérieur ?

Proche des quais de la Vltava, le lieu attire les touristes en quête de la photo unique, un peu comme la tour de Pise. Elle est l’endroit idéal pour avoir une très jolie vue sur Prague puisque le septième étage abrite le restaurant gastronomique d’inspiration française Ginger & Fred et le Glass Bar. Deux endroits d’exception pour manger et/ou prendre un verre avec une jolie vue. Le reste de cet immeuble à l’architecture unique compte un hôtel de luxe de 21 chambres, une galerie d’art moderne et de nombreuses multinationales. N’hésitez pas à vous balader sur les bords de la rivière, vous verrez forcément la maison dansante contrastant avec les architectures baroque, gothique et Art nouveau que Prague offre.

Que faire à Prague ? Voici les endroits immanquables

La maison dansante

Jiráskovo nám. 1981/6

120 00 Nové Město

La tour Petřín

Petřínské sady 633

118 00 Praha

Le mur John Lennon

Velkopřevorské náměstí

100 00 Praha 1

Le Klementinum

Mariánské nám. 5

110 00 Staré Město

La cathédrale Saint Guy

III. nádvoří 48/2

119 01 Praha

Rue de Paris séparant le quartier juif en son milieu

Le pont Charles

L'horloge astronomique de Prague

taroměstské nám. 1

110 00 Josefov

La place de la Vieille Ville de Prague

Le château de Prague

Profiter de belles adresses

C’est le point fort de Prague. Une ville historique qui ne cesse de surprendre en extérieur mais qui, lorsque vous poussez une porte, peut vous surprendre davantage.

Sa réputation s’est faite sur son centre historique mais la richesse de sa scène gastronomique est, elle aussi unique

Profitez des meilleurs restaurants, bars, brunchs, cafés, clubs et gourmandises de Prague.

Et si vous faisiez une visite guidée à Prague ?

Visiter Prague, c’est bien. La comprendre c’est mieux.

Né en France et installé depuis 2015 au plus proche de la culture tchèque, je propose des tours entièrement en français où l’échange, l’humour et la bonne humeur sont toujours au rendez-vous !

Chaque réservation comprend un guide avec encore plus de bonnes adresses et de bons plans pour passer un excellent séjour.